L’AZERBAIDJAN A DECOUVRIR…

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

L’AZERBAÏDJAN EN QUELQUES MOTS

État installé à l’Est du Caucase, sur les rives occidentales de la Mer Caspienne, l’Azerbaïdjan est l’aboutissement d’une histoire qui a vu la Perse sassanide, les conquérants musulmans et envahisseurs turcs et mongols se succéder, à travers les vastes mouvements de va et vient qui ont déterminé les destinées du cœur de l’Eurasie. Le pays azéri, aujourd’hui partagé entre l’ancienne république soviétique et l’Azerbaïdjan iranien, a été l’objet d’une longue confrontation entre la Russie des Tsars engagée dans sa marche vers le Sud, et une Perse dont la dynastie Qadjar peinait à maintenir l’intégrité territoriale. La découverte des gisements de pétrole de Bakou, survenue après la conquête russe de la Transcaucasie, fit la fortune de la région. Brutalement entré dans la modernité il y a un peu plus d’un siècle, l’Azerbaïdjan conserve de nombreuses traces de son riche passé, des peintures rupestres de la plaine de Gobustan, qui remontent au Néolithique et à l’Age du fer, à l’imposante forteresse de Sheki, contemporaine du VXIII siècle, en passant par le Palais Shemakah, les mosquées et les mausolées qui rappellent l’importance que revêt en ce territoire l’Islam des Soufis.

Plus précisément… L’Azerbaïdjan s’élargit dans le vaste delta commun de l’Araxe et de la Koura et déborde au sud sur le plateau iranien. Il appartint tour à tour royaume d’Urartu, aux Mèdes et aux Perses et vit naître Zoroastre. Intégré au domaine musulman dès la fin du VIIe siècle, le pays fut ensuite celui des Turcs Oghuz puis Seldjoukides. Après l’invasion mongole, profitant des luttes entre la Horde d’or, la Horde du Mouton noir et Tamerlan, le shah de Shirvan raffermit la puissance de Bakou qu’il fit ceindre de murailles. Deux siècles de lutte contre les Perses Séfévides débouchèrent, sous la houlette de ces derniers, à une période de prospérité au XVIIe siècle. L’émiettement du pouvoir en principautés, khanats et sultanats facilita ensuite l’ingérence de la Russie qui obtint en 1813, par le traité du Gulistan, toutes les terres au nord de l’Araz. Si les « feux éternels » étaient connus depuis l’Antiquité, ce n’est qu’à partir de 1870 que la mystérieuse huile inflammable, le pétrole, qui sourdait à même le sol, allait permettre l’extraordinaire développement de l’Azerbaïdjan. Après une indépendance éphémère, de 1918 à 1920, l’Azerbaïdjan revint dans le giron de la Russie devenue soviétique pour ne recouvrer son autonomie que le 30 août 1991…Autour de Bakou, la fameuse capitale de l’or noir, l’Azerbaïdjan, aux confins de l’Asie centrale et des mondes turc, iranien, caucasien et russe, offre à la fois une intéressante variété de paysages et de monuments d’époque zoroastrienne et médiévale.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.